6 raisons d’utiliser Slack pour communiquer en interne

Vous-êtes vous déjà posé la question de quel outil utiliser pour votre communication en équipe ? Que vous soyez entrepreneur, salarié, start-upper ou même étudiant… Vous êtes sans doute amenés à collaborer (ce que je vous conseille, car travailler à plusieurs, c’est chouette !). Et collaborer, c’est bien beau, mais ça peut vite devenir le b*****… Ou autrement dit, cela demande de l’organisation et des outils pour gérer sa communication. Aujourd’hui, je vous parle de Slack, une  plateforme collaborative bien utile (que mon super stagiaire Ismaël m’a fait découvrir à son arrivée et il nous a tous converti ! Il a même créé un compte Slack pour Col’inn, l’espace de coworking dans lequel nous travaillons).

Pourquoi utiliser Slack ?

Oui c’est vrai ça, il existe mille et une solutions pour communiquer… Vous me diriez peut-être « Ohh non, pas encore un outil ! ». Oui, certes. Si vous êtes encore étudiant (ou pas, d’ailleurs) vous avez sûrement dû créer ces fameux groupes privés Facebook pour partager vos travaux de groupe. Et j’avoue que Facebook, ce n’est pas la meilleure solution en ce qui concerne ma productivité. D’une part car les fonctionnalités ne sont absolument pas adaptées à cet usage et d’autre part car je me laisse vite disperser par mon fil d’actualité ou par les « notifications » (je suis la seule ?).

Laissez-moi vous présenter quelques arguments :

1. Parce que Slack est fait pour communiquer en équipe, tout simplement !

On peut communiquer, partager, aimer, archiver, … La fonctionnalité de base de Slack est de faciliter la collaboration et la communication en équipe. Cela évite de se disperser parmi nos dizaines d’outils de communication du quotidien : e-mail, Skype, Facebook, Twitter, Linkedin… Et j’en passe. Qui a déjà écrit un mail pour envoyer un simple document à son collègue ? (Oui, je le fais, je l’avoue ! Mais ce n’est pas très pratique). Ici, tout se passe au même endroit : on peut s’envoyer tout type de documents, on peut discuter en privé avec une personne ou suivre des « channels » …

Collaboration équipe

Même si les fonctionnalités sont tout de même assez limitées, il est important de noter que Slack ne vient pas se substituer à d’autres outils, comme Google Drive, qui permet de collaborer à plusieurs sur un même document.

2. Ça marche avec tout plein d’outils

Pour moi, le plus grand avantage, c’est la possibilité d’intégrer les différents outils que l’on utilise au quotidien : Dropbox, Google Drive, Twitter, Github, Trello… Et bien d’autres !
En quelques clics, on peut paramétrer dans un fil de discussion les notifications de nos outils préférés. Intéressant, non ? De plus, cela ne se cantonne pas à une poignée d’outils, Slack marche avec une grande majorité des outils répandus (découvrir la liste des outils compatibles).

Les applications connectées à Slack

Besoin d’un exemple ? Dans le cadre de notre projet, nous utilisons InVision pour partager nos maquettes. Après l’avoir rapidement connecté à Slack, nous recevons désormais une petite notif’ lorsqu’il y a de nouvelles maquettes importées. Pratique ! L’intégrateur n’a donc pas besoin d’aller vérifier toute les 10 minutes si le/la graphiste a terminé ses maquettes. Et inversement, le/la graphiste n’a pas besoin d’avertir son collègue sur Facebook Messenger ou autre moyen de communication… L’organisation des outils de communication est tout de suite plus fluide.

3. C’est gratuit !

Oui, vous vous en doutiez, mais je préférais préciser. L’outil stock jusqu’à 10 000 messages et la majorité de ses fonctionnalités sont disponibles dans la version standard. D’ailleurs à ce propos, cela m’étonne à chaque fois : comment font-ils pour vivre au lancement ? C’est un boulot titanesque et avant les fameuses levées de fond, il faut bien que les développeurs transpirent des mois avant. Bon, je ne me fais plus de souci pour eux, car d’après cet article, ils seraient valorisés aujourd’hui à 3,8 milliards de dollars !

Il y a évidemment des options payantes  pour un usage plus poussé :Prix Slack

4. C’est facile d’utilisation

Tout est vraiment intuitif ! En tant que conceptrice en herbe, je suis plutôt épatée par la simplicité de l’outil. Je trouve que la structure de l’interface est très bien pensée et toutes les fonctionnalités sont facilement accessibles et logiquement structurées.

Voici quelques fonctionnalités :

Légende pour suivre le tuto - Slack

  1. La gestion de son compte : c’est en cliquant ici que l’on peut accéder au paramétrage de son profil, ses préférences, changer de groupe de travail etc.
  2. Les channels : ici, on accède aux différents groupes de discussion, triés par thématique. Dans notre projet, nous avons créé un groupe en ce qui concerne le design, un autre en ce qui concerne l’intégration, ensuite un groupe plus général, les idées etc.
  3. Les messages directs : si l’on veut échanger avec un membre de son équipe en direct, on peut directement accéder à son compte par ici
  4. Inviter des personnes à rejoindre l’équipe : simplement en cliquant ici, une page s’ouvre et permet d’inviter les personnes à travers leur adresse e-mail
  5. Pour créer un post : c’est ici que l’on interagit dans un groupe de discussion, on post un message, on télécharge un fichier, on créé un « Snippet » (c’est pour les développeurs qui souhaitent partager leur code)
  6. Le fil d’actualité : directement lié au channel de discussion. Ici, c’est le channel « design » que nous visualisons, où l’on retrouve les différentes discussions au fil du temps
  7. Une barre de recherche : très pratique et puissante, cette barre permet de retrouver des messages ou des fichiers. Elle permet de filtrer par les résultats les plus récents ou encore les plus pertinents
  8. Un peu de détails : permet d’approfondir sa recherche par mention, fichiers, ou encore trouver l’aide
  9. Un sous-menu : spécifique au groupe de discussion, il permet de gérer les informations liées au groupe dans lequel on se trouve

5. Il y a même une application

Oui ! C’est possible de télécharger l’application sur son ordinateur, sur son mobile… Tout est pensé pour avoir accès à Slack de partout (vous n’aurez plus d’excuse, vous ne pouvez plus passer à côté d’une information 😉 )

applications disponibles sur Slack

6. Et enfin, parce que c’est « cool »

Vous allez me dire « Nan mais sérieux, Léa, ce n’est pas un argument ! ». Ben j’ai envie de dire que si. Je trouve que les petits détails sont vraiment très agréables. Comme le fait d’avoir une petite citation du jour au moment du chargement. C’est un peu la « cerise sur le gâteau » (ou la groseille sur la gaufre !).

 

Gauffres-Myrtilles

Merci de votre lecture ! Si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Découvrez aussi quelques ressources qui m’ont inspirées pour cet article :

Images from © Freepik

3 réflexions au sujet de « 6 raisons d’utiliser Slack pour communiquer en interne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *