8 conseils pour comprendre le référencement naturel

Etre présent sur le web, c’est une bonne chose. Mais être visible, c’est mieux ! Oui, car peu importe l’énergie que vous passez dans la création de votre site et de vos multiples comptes, si on ne vous trouve pas, c’est problématique. Et pour vous trouver, les techniques de référencement sont votre levier.

Que faut-il savoir sur le référencement naturel ?

Le terme référencement, utilisé dans le jargon du web, est un terme qui désigne les techniques utilisées pour améliorer votre positionnement sur un moteur de recherche. Quand on parle de référencement, on parle aussi de « SEO »; ce terme signifie « Search Engine Optimisation » (ou encore l’optimisation de moteur de recherche). Dans cet article, nous parlerons uniquement de référencement naturel, mais sachez qu’il en existe d’autres : le SEA (Search Engine Advertising) – autrement dit, le référencement payant – ou le SMO (Search Media Optimisation), le référencement par les médias sociaux.

Un bon référencement naturel apporte du trafic qualifié. En effet, lorsqu’une personne recherche une information sur internet, elle utilise un moteur de recherche – principalement Google – afin de trouver rapidement des résultats pertinents. Et pour cela, Google a mis en place un certain nombre de critères et des bonnes pratiques à respecter.  Toutes les pages sont analysées finement par un robot (appelé aussi Web spider, Web crawler ou Bot) : c’est ainsi que Google trie les milliards de pages web à indexer. Pour les plus curieux, vous pouvez découvrir le guide complet, fourni par Google.

S’il n’y avait pas de référencement, ce serait un peu comme un dictionnaire où les mots ne seraient pas classés par ordre alphabétique : compliqué de trouver ce que l’on cherche…

Le contenu, avant tout !

Parmi tous ces critères, la majorité est basée sur le contenu. En effet, l’objectif premier des recherches internet est de trouver de l’information. Vous avez beau faire un très joli site, si vous n’avez pas de contenu, le robot arrivera difficilement à analyser l’information et référencer le site… Il n’a pas des petits yeux, comme nous, c’est simplement un algorithme qui applique « bêtement » ses critères.

Conseil 1 : les informations dans votre <head>, la signature de votre site !

Avant toute chose, commençons par le commencement. En effet, il est important que chaque page contienne un <head> complet, avec :

  • une balise <title>, unique à chaque page du site, qui décrit en quelques mots le titre et le contenu de votre page (pour la page d’accueil, il est recommandé d’y indiquer le nom de l’entreprise et la description de l’activité)
  • une balise <meta> avec la description de votre activité. Il est nécessaire de se poser quelques questions : qu’est-ce qu’un internaute recherchera s’il veut vous trouver ? Cela renvoie donc à travailler sur votre positionnement et votre stratégie de communication. Pour y voir un peu plus clair, vous pouvez retrouver un de mes articles sur la définition de votre stratégie web
  • une balise <meta> avec les mots clés, même si cela n’a plus un grand impact sur le référencement, il est conseillé de le faire (sans surcharger, choisissez 5 à 10 mots clés pertinents)

Votre titre et votre description, c’est ce qui apparaît dans la recherche de Google :

référencement naturel

En bleu, ceci est votre titre, renseigné dans la balise <title>. Ensuite, l’URL est visible en vert. Enfin, on retrouve la description en gris, que vous renseignez dans votre balise <meta>. Lorsqu’il est écrit « annonce » en vert (il y a encore quelque jours, cela était en jaune), cela signifie que c’est une campagne Adwords afin d’arriver dans les premiers résultats.

Conseil 2 : des URLs qui parlent d’elles-mêmes

Les liens de votre site internet doivent être simples et clairs. Oubliez les URLs incompréhensibles comme http://mon-url.com/?=article2165 ou à rallonge comme http://mon-url/date/rubrique/titre. Il est important que l’URL soit un élément qui transmette de l’information, et qui intègre les mots clés.

Une bonne url ressemble à cette convention de nommage : http://mon-site.com/mots-clés

Conseil 3 : des titres courts et percutants !

Titre percutant

Comme dans un document, les titres structurent la lecture et hiérarchisent l’information. Dans n’importe quelle page web, il est nécessaire d’y retrouver un titre principal (et un unique !), dans une balise <h1> et des sous-titres, encadrés de balise <h2>.

Ces titres et sous-titres doivent contenir les mots clés, en lien avec le contenu de la page, et doivent être assez court et percutant. Si vous avez un doute sur la structure de votre page, vous pouvez inspecter le code (clic droit sur la page > inspecter) et analyser la structure de votre site. Retrouvez-vous un titre principal dans une balise <h1> ? Des sous-titres <h2> et <h3> ? Est-ce que l’ensemble vous semble cohérent ?

Surtout, ne parlez pas de 36 sujets à la fois dans une même page. Il faut bien prendre en compte qu’une idée = un article, sinon le robot n’y comprend plus rien (et l’utilisateur non plus, d’ailleurs).

Conseil 4 : la qualité du contenu

Un moteur de recherche veut proposer des contenus de qualité. Et pour cela, il y a différents critères :

  • Des articles complets, avec du contenu détaillé (les petits articles de 300 mots ne sont pas forcément conseillés… Il vaut mieux rédiger des articles de fond et détailler)
  • Des images qui illustrent ! Sans oublier de bien renseigner les balises <alt> de vos images. Sans elles, vos images n’ont pas beaucoup de valeurs en termes de référencement, car l’image ne transmet aucune information au Robot
  • Des sources fiables : faites références à des articles issus de sites fiables, notamment dans vos articles
  • Des backlinks, c’est-à-dire des liens de votre site publié sur d’autres sites
  • Du maillage à l’intérieur du site : pensez à renvoyer certaines pages vers d’autres pages de votre site (par exemple entre un article et un autre, qui vient compléter vos propos)
  • Du contenu propre à votre site. Il est fortement déconseillé de dupliquer le contenu d’un site vers le vôtre. Vous pouvez tout à fait citer des sources, mais rédigez votre propre contenu !

Conseils 5 : un site vivant et régulièrement mis à jour

Si votre site n’est pas actualisé depuis des lustres, cela risque de poser problème… Car régulièrement, l’algorithme de Google vérifie la pertinence des informations. Et lorsque que le site ne paraît pas mis à jour, l’information semble moins d’actualité.

Evidemment, vous ne pouvez pas mettre à jour votre page d’accueil tous les mois, puisque le contenu est assez statique. C’est pour cela qu’il est souvent conseillé de mettre en place un blog ou une page actualité, afin de faire vivre le site. Cependant, si vous n’en voyez pas l’utilité ou que vous savez pertinemment que vous n’aurez pas le temps de mettre à jour cette page, autant ne pas la faire. Car inversement, si vous mettez en avant une page actualité qui n’est jamais mis à jour, cela renvoie une image peu dynamique de votre entreprise, et c’est dommage.

Une bonne navigation, c’est important !

Mon premier constat, c’est que le référencement est avant tout basé sur des critères liés à l’expérience utilisateur. Sans critère de référencement, il serait très difficile de trouver le résultat qui nous convient. Cet article l’explique très bien : les moteurs de recherche favorisent les sites de qualité, avec du contenu de qualité, performants et structurés, car ils pensent avant tout à leurs utilisateurs. L’objectif est de satisfaire un internaute lors de sa recherche, et lui proposer ce qu’il souhaite parmi les nombreux sites et pages web existants.

Conseil 6 : La performance de votre site

Le temps de chargement de votre site a un impact sur votre référencement. En effet, des études démontrent que le temps de chargement d’une page influence l’expérience utilisateur : plus le site est long à charger, moins les utilisateurs sont susceptibles de rester (il nous faut quelques secondes pour fermer la page…). Quelques petits conseils pour optimiser votre site :

  • Faites attention à la taille de vos images ! Ne chargez pas des images de grande qualité, ajustez la taille et la résolution. Pour quelques conseils sur l’optimisation d’une image, je vous conseille de lire cet article
  • Dans le cas où vous utilisez un CMS, n’utilisez pas trop de plugins, cela surchargerait le site
  • Limitez le Java Script, qui vient rapidement alourdir votre page

Pour tester la performance de votre site, il existe quelques outils, comme GTMetrix ou Page Speed de Google, qui auditent votre site et vous détaillent les points à améliorer.

GtMetrix analyse temps de chargement

Conseil 7 : Son adaptabilité aux différents supports

Toujours dans l’idée d’une meilleure expérience utilisateur, Google valorise les sites responsive. Bien sûr, puisque aujourd’hui plus de la moitié des recherches sont faites avec notre smartphone. Les sites n’étant pas « mobile friendly » sont donc pénalisés.Multi device

 

Conseil 8 : pensez à l’utilisateur, c’est finalement le plus important

Plus votre site sera apprécié, plus il sera fréquenté. Et plus il sera fréquenté, plus le moteur de recherche améliorera son positionnement. Ce n’est pas la peine de penser de façon pratique au référencement, en voulant penser à la place du robot. Il ne faut pas trop en faire, déjà car cela est désagréable pour le lecteur, mais aussi car Google n’apprécie pas non plus (on ne peut pas l’arnaquer comme ça, celui-là). Le plus simple, c’est de créer votre site le plus naturellement possible, en pensant pour votre utilisateur final. Votre positionnement s’améliorera naturellement, car cela prend du temps…

J’espère que cet article vous a éclairé sur ce sujet. N’hésitez pas à poser des questions en commentaire !

Quelques sources complémentaires :

Images from © Freepik

8 réflexions au sujet de « 8 conseils pour comprendre le référencement naturel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *